"L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat, parce que l’Histoire, et au-delà les sciences humaines, est menacée par la posture utilitariste dominante dans notre société, pour laquelle seul ce qui est économiquement et immédiatement rentable est légitime : le reste n’est que gaspillage de temps et de deniers publics. Dans cette situation, l’Histoire médiévale est dans une situation paradoxale puisque s’ajoute à ce déficit général de légitimité des sciences humaines un détournement généralisé du Moyen Âge à des fins variées, jouant tantôt sur le caractère irrationnel et sauvage prêté à la période, tantôt sur la valeur particulière des « racines » médiévales. Le Moyen Âge devient ainsi un réservoir de formules qui servent à persuader nos contemporains d’agir de telle ou telle manière, mais n’ont rien à voir avec une connaissance effective de l’Histoire médiévale."

J. MORSEL, L'Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat... (ouvrage téléchargeable ici).

06 juillet 2005

UN MOT DE BIENVENUE

Les nouvelles technologies facilitent l'échange et la mise à disposition d'informations dans des délais sans cesse raccourcis, où chacun désormais joue le rôle jadis dévolu au seul "communicant" : la méta-recherche sur la Toile nous donne ainsi l'accès à des ressources incommensurables, que la messagerie électronique permet en instantané de relayer vers notre Réseau, en même temps que nous lui communiquons nos avis, nos hypothèses, nos doutes.
En contrepartie de cette diffusion et de cette interactivité, le Réseau doit se renforcer sans cesse pour ne pas voir demain se déchirer son maillage ténu : un tel renforcement est rendu possible grâce aux liens privilégiés que de nombreux spécialistes de l'hagiographie ont à coeur de tisser entre eux dans le cadre de relations privilégiées, comme c'est notamment le cas en Bretagne au sein du CIRDoMoC (Centre international de recherche et de documentation sur le monachisme celtique).
Elève diplômé de l’École pratique des hautes études (IVe section : sciences historiques et philologiques), Paris-Sorbonne, avec une thèse, sous la direction de Jean-Loup Lemaître, consacrée au dossier hagiographique de saint Mélar, l'administrateur du présent "blog" participe lui même activement aux travaux du CIRDoMoC depuis une quinzaine d'années. Il souhaite vivement que tous les membres de son Réseau, maîtres et amis, mais aussi ceux qu'il ne connaît pas encore et qui partagent le même intérêt que lui pour l'hagio-historiographie médiévale, particulièrement en ce qui concerne la Bretagne, viennent enrichir par leurs contributions sur ce blog le débat érudit.

André-Yves Bourgès
Rejoindre le blog "Hagio-historiographie médiévale".

2 commentaires:

Rosa a dit…

André-Yves me voilà !
D'abord je propose qu'on se tutoie.
J'ai fait un certificat autrefois de Littératue médiévale mais mes connaissances sont à ce jour tellement modestes que je ne sais si j'oserai venir dialoguer sur ce blogue.
Mais je vais le mettre en lien.

NUTRI ADVANCE a dit…

Chère Rosa,

Très heureux de te compter parmi les lectrices/teurs de ce blog. Ta contribution sera toujours la bienvenue, car l'hagio-historiographie médiévale est chose trop importante pour être laissée aux seuls spécialistes.
Merci de la mise en lien.

Bien cordialement,

André-Yves Bourgès

Printfriendly